< Retour

Vous souhaitez devenir formateur freelance pour développer votre propre activité et vous épanouir dans votre travail ? Pour vous permettre de vous lancer, notre équipe vous propose un mode d’emploi en 7 étapes pour découvrir le métier et ses débouchés. Comment se former, quelles démarches effectuer, où trouver ses clients ? Nous avons conçu un guide pratique et complet adressé à tous ceux qui souhaitent travailler comme formateur indépendant.

 

Devenir formateur indépendant : les démarches administratives

 

Travailler comme formateur indépendant ne nécessite pas forcément un diplôme ou une formation spécifique. Toutefois, les clients et les organismes de formation attendent une certaine expertise dans le domaine et éventuellement un niveau d’étude significatif. Nous allons revenir sur les formations existantes plus tard dans cet article. 

Si vous souhaitez exercer comme formateur freelance, vous devez commencer par vous déclarer auprès des services de la DRTEFP (Direction Régionale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle).

Ensuite, si vous souhaitez que vos formations soient éligibles au financement OPCA/OPCO (lien vers article CPF), nous vous conseillons de référencer votre offre de formations sur la plateforme Datadock. La démarche n’est pas obligatoire, mais elle vous ouvrira de nombreuses portes.

 

Comment se former au métier de formateur ou consultant ?

 

S’il n’est évidemment pas obligatoire d’être titulaire d’un diplôme spécialisé pour exercer comme formateur indépendant, l’article L.6316-1 du code du travail précise que : « Les OPCA, l’Etat, les régions et Pôle emploi doivent s’assurer que les formations professionnelles qu’ils financent sont de qualité ». Ainsi, la vérification des compétences des intervenants est désormais incontournable.

Pour vous former au métier, vous pouvez valider une formation de 6 à 9 mois donnant lieu à l’obtention d’un Titre Professionnel de Formateur d’adultes, délivré par le Ministère du Travail. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le référentiel du RNCP.

Enfin, certains prestataires proposent un Certificat Professionnel de formateur d’adultes, mais à l’heure actuelle, ils n’est reconnu par l’Etat et le Ministère de l’Education.

 

Comment développer les qualités du parfait formateur freelance ?

 

Devenir formateur à son compte, c’est être capable de développer des qualités et des compétences indispensables à la pratique de ce métier. Nous avons recensé les 7 plus importantes :

  1. Savoir être pédagogue : pour être formateur la simple transmission ne suffit pas. Il faut être à l’écoute de son groupe et savoir adapter son discours et son attitude aux participants et à leurs capacités.
  2. Bien connaître son public : quelque soit la discipline que vous enseignez, votre formation doit toujours être adaptée à votre auditoire. Vous devez prendre en compte le niveau d’expertise des apprenants lorsque vous monter une formation.
  3. Maîtriser les méthodes d’apprentissage et les outils pédagogiques : vous devez manier différentes techniques d’apprentissages. Vous devez également utiliser des outils variés pour stimuler la motivation et l’attention des stagiaires.
  4. Faire preuve de créativité : pour permettre aux stagiaires d’assimiler facilement des connaissances parfois complexes, la créativité et le dynamisme sont vos meilleurs alliés.
  5. Etre à l’écoute : c’est peut-être l’une des qualités indispensables d’un bon formateur indépendant. Être disponible et à l’écoute des stagiaires est indispensable pour comprendre leurs besoins et entendre leurs difficultés. C’est ainsi que l’on trouve les réponses à leurs questions.
  6. Développer son réseau : être formateur pour adultes en freelance, c’est également cultiver en permanence son réseau en développant des relations sur le long terme avec des clients multiples.
  7. Se former : mettre ses connaissances à jour est essentiel dans votre pratique quotidienne. Vous devez toujours être à l’écoute de l’actualité de votre secteur.

 

Dans quel secteur peut exercer un formateur indépendant ?

 

Les formateurs indépendants peuvent exercer dans les mêmes domaines d’intervention que les formateurs pour adultes salariés. Parmi les formations professionnelles les plus souvent demandées par les entreprises, on retrouve :

  • Les formations et les workshops en langues étrangères, avec bien sûr l’anglais business en tête de liste ;
  • Les formations en marketing, communication et digital ;
  • Les sessions pour managers et collaborateurs RH ;
  • Les cursus spécialisés en informatique et en bureautique ;
  • Les actions d’accompagnement à la digitalisation de l’entreprise ;
  • Les actions de formations obligatoires en santé et sécurité ;
  • Les formations en comptabilité et gestion.

 

Comment choisir son statut juridique pour exercer en indépendant ?

 

Si vous souhaitez démarrer votre activité de formateur indépendant, nous vous conseillons de choisir le régime de la micro-entreprise. Ce statut simplifié existe depuis 2009 et permet d’exercer facilement une activité à titre complémentaire ou principal. Le seuil des plafonds de CA annuel ont été révisés en 2018 et relevés à 70000 euros pour les professions intellectuelles. Le statut de micro-entrepreneur permet de cumuler activité indépendante et salariat ou activité à son compte et droit au chômage.

Si votre activité de freelance en formation professionnelle se développe, vous pouvez ensuite envisager de vous tourner vers d’autres statuts juridiques pour les entrepreneurs. Outre les formes classiques comme l’EURL et la SARL, la SASU présente de nombreux avantages. Et notamment celui de pouvoir se salarier en bénéficiant des avantages du statut.

Enfin, le portage salarial est également une option à considérer. Le portage salarial permet à des professionnels indépendants de facturer des prestations à leurs clients, par le biais d’une société tierce. L’organisme de portage reverse ensuite un salaire au freelance et gère les questions administratives, en contrepartie du versement de frais de gestion. 

 

Combien gagne un formateur freelance ?

 

Aujourd’hui en France, le revenu moyen annuel d’un formateur pour adultes salarié d’un organisme est estimé à 30577 euros selon Indeed. Mais qu’en est-il pour les intervenants freelances ? Les revenus des formateurs indépendants sont compris entre 30000 et 60000 euros annuels avec :

  • Une rémunération d’environ 1500 euros/mois pour un débutant ;
  • Des revenus pouvant atteindre 4500 euros/mois ou plus pour un consultant confirmé.

Le calcul de la rémunération (lien vers Fixer le juste prix de vos formations) du formateur freelance dépend de plusieurs variables :

  • Votre niveau d’expertise ;
  • La rareté de votre spécialité ;
  • Votre expérience dans le secteur de la formation ;
  • Votre notoriété dans votre domaine.

 

Comment développer votre activité freelance et trouver des missions ?

 

Pour trouver de nouvelles missions et développer votre activité de formateur indépendant, plusieurs possibilités d’offrent à vous :

  • Consultez les sites d’annonces d’emploi en ligne ou les plateformes dédiées au freelances ;
  • Créez votre profil sur des plateformes spécialisés pour les formateurs indépendants comme Skilyo. Elles représentent une véritable opportunité pour développer votre activité professionnelle.
  • Mobilisez régulièrement votre réseau professionnel et prenez le temps d’entretenir de bonnes relations avec vos clients et les différents organismes de formation pour qui vous avez déjà travaillé.
  • Faites des candidatures spontanées auprès des entreprises et des instituts de formation professionnelle.
  • Participez régulièrement à des salons, des conférences ou des afterworks. Bref, fréquentez assidûment les différents événements professionnels organisés autour de chez vous.
  • Communiquez autour de votre offre sur internet en créant votre propre site internet et en utilisant les réseaux sociaux.

 

Notre FAQ spécial formateur en freelance

 

  • Un diplôme en formation professionnelle est-il obligatoire pour exercer en indépendant ?

En France, aucune certification n’est requise pour travailler comme formateur freelance. Toutefois, une déclaration d’activité est obligatoire en vertu de l’article L.6351-1 du Code du travail.

  • Dois-je m’inscrire sur Datadock avant de démarrer mon activité en indépendant ?

La validation Datadock n’est pas obligatoire au démarrage de votre activité. Toutefois, elle est indispensable si vous souhaitez que vos stagiaires puissent bénéficier d’une prise en charge OPCA/OPCO.

  • Quelle est la différence entre formation initiale et continue ?

La formation initiale s’adresse aux étudiants ou aux jeunes en contrat d’apprentissage. La formation continue quant à elle, concerne les salariés, les jeunes en contrat de professionnalisation et les demandeurs d’emploi.

  • Quel est le statut idéal pour démarrer une activité de formateur indépendant ?

Le régime de la micro entreprise (ou auto entrepreneur) est le statut le plus simple et le relèvement récent des plafonds permet de développer une réelle activité à temps complet. Choisir la SASU permet au travailleur indépendant d’acquérir le statut de salarié. L’organisme de portage vous permet de facturer avec le numéro SIRET d’une entreprise tierce.

  • Comment facturer lorsque l’on est formateur ou consultant libéral ?

La facturation des indépendants obéit aux mêmes règles que celle d’une entreprise classique. Toutefois, certains statuts, comme la micro entreprise, vous exonèrent de TVA. Dans ce cas, cela doit être mentionné sur le document.

 

Restons en contact, abonnez-vous à notre newsletter